L’AMA lance la troisième phase de sa révision du Code 2021 et dévoile une nouvelle Charte antidopage des droits des sportifs

(Ottawa, Ontario – le 20 décembre 2018) – L’Agence mondiale antidopage (AMA) vient de lancer la troisième phase de sa révision du Code 2021 et la deuxième phase de la révision de ses Standards internationaux, en plus de dévoiler sa toute nouvelle Charte antidopage des droits des sportifs ainsi qu’un standard international pour la gestion des résultats (SIGR).

C’est le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) qui se fera le porte-parole de la communauté sportive canadienne auprès de l’AMA. À ce titre, nous recueillerons les commentaires des intéressés dans le cadre d’une consultation qui devrait commencer en janvier 2019 et se terminer le 4 mars 2019. Merci à tous ceux qui ont contribué aux phases précédentes de la révision du Code 2021.

Nouveautés

La Charte antidopage des droits des sportifs est un nouveau document qui énonce les droits des athlètes dans le contexte de la lutte contre le dopage. L’objectif est d’aider ceux-ci, où qu’ils soient, à pratiquer leur sport dans un environnement sain, juste et éthique. Elle intègre les droits existants, qui figurent dans le Code et les Standards internationaux, mais aussi des revendications ambitieuses. Il s’agira de la seule phase de révision de la Charte. Les athlètes ont donc tout intérêt à donner leur avis.

Quant au nouveau Standard international pour la gestion des résultats, il peut maintenant être consulté par les partenaires. Il sera soumis à une deuxième phase de révision en mai 2019, puis entrera en vigueur en 2021.

Le Code 2021

À présent accessible, la deuxième version provisoire du Code 2021 intègre la rétroaction recueillie lors de la précédente phase de révision. Pour faciliter cette nouvelle ronde de consultation, l’AMA a fourni une version propre du document, des versions annotées retraçant les modifications effectuées de phase en phase, des commentaires des partenaires ainsi qu’un résumé des principaux changements proposés.

Standards internationaux

À l’exception du SIGR, les Standards internationaux en sont à une deuxième phase de révision. L’AMA a fourni des documents devant faciliter le processus, y compris (si applicable) une version propre, une version annotée, un résumé des principaux changements proposés ainsi que des commentaires recueillis lors de la première ronde de consultation.

Prochaines étapes

Le CCES annoncera les détails de la consultation de la communauté sportive canadienne en janvier 2019. D’ici là, les partenaires sont invités à passer la documentation en revue et à transmettre en tout temps leur rétroaction à pca2021@cces.ca.

Tous les documents mentionnés dans cet avis sont disponibles sur le site de l’AMA.

Avis précédents sur la révision du Code 2021 :

À propos du CCES

Le CCES est un organisme national indépendant à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire beaucoup pour les personnes, les collectivités et notre pays. Le CCES reconnaît être subventionné en partie par le Gouvernement du Canada. Nous avons pris l’engagement de travailler en collaboration afin de mettre en œuvre un système sportif fondé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger le sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces contraires à l’éthique; et de défendre le sport qui est honnête, sécuritaire et ouvert à tout le monde.